:storygold: :s5: Un nouveau Bastia đŸ’Ș Il est de retour !

partie
fm18
corse
editeur
bastia

#102

Excellent :joy:


#103

9h du matin Ă  l’hĂŽtel Ibis du centre de Pau, tous les joueurs et les membres du staff sont amenĂ©s Ă  s’attabler ensemble pour partager le petit dĂ©jeuner.
Ludovic Giuly s’adresse Ă  son Ă©quipe : “Bon les gars, vous avez dĂ» voir ça, notre nouvel ami brĂ©silien a fait des Ă©mules sur notre belle Ăźle. Je vais pas vous mentir, je ne suis pas satisfait de ce comportement, le retard pouvait se comprendre mais lĂ  c’est un peu du foutage de gueule ! Mais je compte sur vous, je m’adresse surtout aux joueurs qui Ă©taient lĂ  l’annĂ©e derniĂšre, et l’annĂ©e d’avant, vous savez d’oĂč on vient et comment cette annĂ©e est importante pour nous. Alors il va falloir travailler et ça commencer dĂšs aujourd’hui avec ce match contre les palois. En temps normal je vous aurais dit que c’est un match pour se remettre en jambe, sans trop d’importance, mais vous pouvez faire taire les critiques en vous imposant. Et pour ce qui est de monsieur Taison, j’espĂšre que nos amis Kostas, Diego et Safwan vont lui faire comprendre lors de ses premiers entrainements qu’on est pas en colonie de vacances !”.
Les joueurs et le membres du staff semblent ĂȘtre dĂ©tendus aprĂšs cette petite causerie improvisĂ©e et le match contre l’équipe de National 2 est dans toutes les tĂȘtes.

Les bastiais vont évoluer en 4-4-2 pour ce premier match de préparation au stade du Hameau, une rencontre de gala pour le Pau FC et on attend plus de 2000 curieux dans une ville plus habitués à supporter la Section.
Et ce sont les palois, sur leur premier tir qui vont prendre l’avantage au score Ă  la 29Ăšme par Palengat. Les corses vont rĂ©agir rapidement d’une belle reprise de volĂ©e de Francesco Deli, match nul Ă  la mi-temps.
La domination du SCB continuera d’ĂȘtre totale en deuxiĂšme mi-temps et Sanogo va donner la victoire aux bleus. Le score final ne reflĂšte pas vraiment la rencontre, 60% de possession Ă  40, 33 tirs Ă  3 et 13 tirs cadrĂ©s Ă  1, il faudra essayer d’ĂȘtre plus rĂ©alistes face Ă  des adversaires d’un autre niveau.

Et le lendemain mĂȘme, c’est direction l’aĂ©roport Pau-PyrĂ©nĂ©es pour 8 heures de voyage avec une escale Ă  Lyon pour rejoindre AthĂšnes. Pendant plus d’une semaine les bastiais vont ĂȘtre accueillis au centre d’entrainement de l’Olympiakos.

Et quelques jours plus tard, les retardataires arrivent en GrĂšce, l’équipe est au complet et la prĂ©paration se dĂ©roule comme si de rien Ă©tait. Taison ne semble pas ĂȘtre Ă©prouvĂ© par les tacles un peu appuyĂ©s de ses nouveaux coĂ©quipier, il a dĂ» en voir d’autres face Ă  certains golgotes ukrainiens.
AprĂšs des oppositions contre les Ă©quipes de jeunes de l’Olympiakos durant la semaine, les corses vont finalement ĂȘtre opposĂ©s aux vice-champions grecs le samedi 10 juillet Ă  15h.
16105 spectateurs sont prĂ©sents au Georgios Karaiskakis, alors qu’il fait 34°, pour assister Ă  ce match amical.
Il n’y aura qu’un but dans ce match, une frappe dans la surface de Francesco Deli, et c’est Taison qui effectue sa premiĂšre passe dĂ©cisive d’une remise de la tĂȘte.

Les corses quittent AthĂšnes sur une bonne note avec cette victoire contre une Ă©quipe habituĂ©e Ă  jouer l’europe et prennent la direction de l’üle de Rhodes, une concurrente au surnom d’“üle de beautĂ©â€.

Les bastiais vont ĂȘtre opposĂ©s aux joueurs de l’AS Rodos, plus grande Ă©quipe de l’üle Ă©voluant en deuxiĂšme division grecque. Un adversaire plus abordable mais un terrain qui rappellera le passage du Sporting en National 3.
Le match est dĂ©bloquĂ© Ă  la 18Ăšme par une tĂȘte de Kostas Triantafyllopoulos qui apprĂ©cie visiblement cette prĂ©paration dans son pays. C’est ensuite deux recrues qui vont se mettre en Ă©vidence Geubbels et Kabashi, 3 longueurs d’avance Ă  la pause. Kemen va alourdir le score sur coup-franc Ă  la 68Ăšme et les bleus vont encaisser un but dans les derniers instants, le seul lors de ce passage encourageant en GrĂšce.

La Ligue 1 se rapproche et deux grosses oppositions attendent Ludo et ses joueurs, le Maccabi Tel-Aviv 25 fois champions d’IsraĂ«l et le KasımpaƟa A.ƞ pensionnaire de Spor Toto Super League. Les corses traversent donc la mĂ©diterranĂ©e Ă  bord d’un vol Cyprus Airways, ils feront une escale en CrĂšte Ă  HĂ©raklion avant de rallier Tel-Aviv.

Les joueurs du SCB restent une dizaine de jours en IsraĂ«l, et il faut savoir que Tel-Aviv est un station balnĂ©aire pleine de tentations pour les footballeurs. Le staff n’est pas dupe et organise des activitĂ©s pour toute l’équipe, ils rencontrent les joueurs de basket du Maccabi, champions d’Europe avec Tom Digbeu l’étoile montante française et tous les jours une sĂ©ance d’entrainement est organisĂ© sur la plage, avec des oppositions beach soccer, ce qui ne sera pas pour dĂ©plaire Ă  Taison.

Le match contre le Maccabi sera relevĂ©, mais les bastiais vont une nouvelle fois d’imposer sur le score de 2 buts Ă  1. Kemen ouvre le score d’entrĂ© avant que Taison ne vienne faire le break Ă  l’heure de jeu, les israĂ«liens vont bien revenir dans le match grace Ă  l’ancien monĂ©gasque LacinĂ© TraorĂ© (encore un basketteur :joy:) mais ils ne rattraperont pas les insulaires.

Le dernier match avant le retour en Ligue 1 aura lieu Ă  Istanbul contre l’équipe de KasımpaƟa seulement 3 jours aprĂšs l’opposition contre le Maccabi. Et on ne verra pas de buts au Recep Tayyip Erdoğan Stadyumu, match nul et vierge entre les deux formations.

De bons résultats pour le Sporting donc avec seulement 3 buts encaissés en 5 rencontres, 4 victoires et 1 égalité.


#104

FĂ©licitations pour la prĂ©pa ! J’adore le rĂ©cit, continue ainsi !


#105

Merci @Polo ! J’espùre que la saison à venir va vous plaire :slight_smile:


#106

Avec Taison ca promet je vous dis, vite la Ligue 1 !


#107

Belle préparation, courage pour le début de la l1


#108

Bonne chance pour le début de saison!
Concernant Taison, une seule solution, un aller sans retour! Pas de jointés au club!


#109

J’adore ce rĂ©cit :fap:


#110

Et c’est parti pour le show !

MĂȘme si ils devront en quelque sorte jouer toute cette saison “à l’extĂ©rieur”, c’est par un dĂ©placement que les joueurs du SCB vont dĂ©buter leur saison, et quel dĂ©placement !
Certes ce n’est qu’à 20 km de leur lieu de rĂ©sidence annuel, mais c’est un Ă©norme morceau l’AS Monaco, le vice-champion de France en titre.
Un match qui promet d’ĂȘtre empli d’émotion pour Ludovic Giuly, joueur historique du club de la principautĂ© avec lequel il remporte la Ligue 1 et atteint la finale de la Ligue des Champions.
Les supporters corses affluent en masse au Stade Louis II qui a des airs de Furiani Ă  l’image de la demi finale de Coupe de la Ligue 2015 remportĂ© par le SCB, un bon prĂ©sage ?

supporters scb Ă  Louis II

C’est le feu sous les mythiques arches du Stade Louis II.

Ludovic Giuly, qui a fait le bonheur de l’ASM en tant que joueur et du SCB en tant qu’entraüneur
avec son ami le prince de Monaco Albert II.

.

Mais la tĂąche semble ĂȘtre insurmontable pour les corses, la composition proposĂ© par Philip Cocu, c’est du niveau Champion’s League ! Kepa dans les cages, Sidibe, Lemos, Hoedt et Amavi sur la ligne dĂ©fensive, Fabinho en sentinelle, Milinkovic Savic et N’Zonzi au milieu et une attaque composĂ© de Lemar, Embolo et Morata. En plus, sur le banc on retrouve des joueurs tel que Glik, Çalhanoglu, Iñaki Williams ou encore Thiago Maia. Du trĂšs trĂšs lourd, une Ă©quipe clairement candidate au titre.

CĂŽtĂ© bastiais, Giuly l’avait annoncĂ©, il n’a pas apportĂ© d’énorme changements Ă  l’équipe championne de Ligue 2, seulement deux recrues font leur apparition, KouyatĂ© et Taison, les deux joueurs ayant l’expĂ©rience du haut niveau. Les bleus joueront en 4-3-3 trĂšs dĂ©fensif avec deux milieux dĂ©fensifs.

;
Les monĂ©gasques ne vont mettre que 7 minutes Ă  prouver leur supĂ©rioritĂ©. Thomas Lemar centre pour Breel Embolo qui trompe Benitez de la tĂȘte. À la 14Ăšme c’est Amavi qui centre en direction du suisse qui dĂ©cale cette fois pour Morata qui marque lui aussi du crane. Les monĂ©gasque se permettent de rater un penalty 5 minutes plus tard mais Ă  la 25Ăšme l’attaquant espagnol trouve une nouvelle fois le cadre sur corner. Et Ă  3 minutes de la mi-temps, Embolo, encore lui, chipe le ballon dans les pieds de Triantafyllopoulos et marque un quatriĂšme but. La note est salĂ©e pour le SCB, 4-0 en une mi-temps, Welcome back !
La deuxiĂšme pĂ©riode sera plus calme pour les corses, heureusement, ils vont mĂȘme trouver les filets par Matis Gehini.
Score finale 4-1 pour l’AS Monaco, la marche Ă©tait bien trop haute.

Les joueurs du Sporting devront faire bien mieux à l’Allianz Riviera le week-end suivant contre le Stade Rennais.


#111

.

La premiùre à l’Allianz Riviera.

C’est un peu l’évenement de ce dĂ©but de saison en Ligue 1, toutes les chaines de tĂ©lĂ© sont prĂ©sentent Ă  Nice pour cette grande premiĂšre d’une longue sĂ©rie de matchs du Sporting Ă  l’Allianz Riviera de l’OGC Nice. Et heureusement aucun incident n’a Ă©tĂ© recensĂ© lors de ce 14 aoĂ»t, oĂč de nombreux touristes n’ont pas vraiment dĂ» comprendre ce que faisaient tous ces supporters de bleu vĂȘtus et ces drapeaux corses dans les rues niçoises.


Les corses ont pris le contrîle de l’Allianz Riviera.


Les rennais sont eux aussi venus en nombre en cette pĂ©riode de vacances, un vrai duel d’identitaire.

Sur le terrain les rennais, qui ont gagnés leur premier match 3-1 au Roazhon Park contre le TFC, seront disposés en 4-4-2 avec Niane et Mubele en pointe.

CĂŽtĂ© SCB, Kostas Triantafyllopoulos auteur d’un match catastrophique contre Monaco est Ă©cartĂ© et remplacĂ© par le jeune Kamel Slimani qui va effectuer son premier match sous les couleurs bastiaises, tout comme l’attaquant prĂȘtĂ© Willem Geubbels.

Et aprĂšs une premiĂšre mi-temps Ă©quilibrĂ©e ou aucune des deux Ă©quipes ne va trouver le cadre, c’est justement l’attaquant prĂȘtĂ© par l’Olympique Lyonnais Geubbels qui va trouvĂ© le cadre aprĂšs une belle combinaison sur coup-franc avec Matis Gehini.
Les rennais vont pousser mais Ă  la 76Ăšme minute, Sanjin Prcic va annihiler une contre-attaque bastiaise et recevoir un deuxiĂšme carton jaune. Et Ă  10, les bretons ne vont pas rĂ©ussir Ă  faire sauter le verrou et le SCB va s’offrir une premiĂšre victoire en Ligue 1, les supporters peuvent exulter.


#112

Le début en fanfare :yeah1:


#113

Dur contre Monaco, mais la premiĂšre victoire en ligue 1 juste aprĂšs fait du bien


#114

Belle victoire mĂȘme si c’est face Ă  mon club de coeur


#115

.

La Ligue 1, c’est pas la N3 !

Pour la troisiĂšme journĂ©e de Ligue 1, les corses vont croiser un adversaire qu’ils connaissent bien, mais qui ne leur a pas rĂ©ussit, le Stade Lavallois. L’annĂ©e derniĂšre le champion et son dauphin s’étaient rencontrĂ©s au dĂ©but de l’annĂ©e, victoire des mayennais Ă  Furiani et lors du dernier match, un nul au stade Francis Le Basser. C’est une nouvelle fois Ă  Laval que les deux promus vont se rencontrer et proposer une trĂšs belle rencontre.
Les premiers Ă  ouvrir le score sont les bastiais, Taison centre pour Gehini oubliĂ© par la dĂ©fense lavalloise. Sur l’engagement les oranges et noirs Ă©galisent sur une action similaire par Rui Gomes et Ă  la pause c’est une Ă©galitĂ© 1 partout. La deuxiĂšme mi-temps va ĂȘtre Ă©quilibrĂ©e et c’est encore l’ancien joueur de GuimarĂŁes qui va inscrire un but Ă  la 78Ăšme minute pour les locaux. Et alors qu’on se dirige vers un rĂ©sultat catastrophe pour le SCB, Taison d’une frappe puissante va Ă©galiser dans les derniers instants. Une belle prestation du brĂ©silien qui ne fait pas encore l’unanimitĂ© Ă  Bastia.

.

Retour Ă  Nice une semaine plus tard pour la deuxiĂšme confrontation Ă  “domicile”, la rĂ©ception du FC Metz de Colantuono. Une Ă©quipe qui a beaucoup Ă©voluĂ©, qui entame sa 6Ăšme saison d’affilĂ© dans l’élite du football français.
Les messins Ă©volueront en 3-5-2 avec l’attaquant Ezequil Rescaldani en pointe, l’argentin nouveau record d’achat du club a rejoint le FC Metz cet Ă©tĂ© contre 3,6 millions d’€.

.
CĂŽtĂ© bastiais, le 4-3-3 habituel avec la premiĂšre titularisation de Roger Tamba M’Pinda. Geubbels est encore prĂ©fĂ©rĂ© Ă  Paul Mohamadou et la confiance est rĂ©itĂ©rĂ©e dans la charniĂšre Mbae-Slimani.

Comme Ă  Laval, les bastiais vont ouvrir le score dĂšs la premiĂšre mi-temps. On prend les mĂȘmes et on inverse, cette fois-ci c’est Gehini qui sert Taison, deuxiĂšme but du brĂ©silien avec l’équipe corse. Les bleus virent en tĂȘte Ă  la pause mais font preuve d’une grande indiscipline, dĂ©jĂ  3 cartons jaunes reçu lors des 45 premiĂšres minutes. Et cet excĂšs d’engagement va continuer en seconde mi-temps, Cheikhou KouyatĂ© va recevoir un second carton jaune dĂšs la 52Ăšme. Les bastiais vont bien tenir Ă  10 pendant une demi-heure mais Ă  la 89Ăšme Jantscher va Ă©galiser pour les grenats et dans les tous derniers instants les corses vont craquer sur corner et Rescaldani va donner les 3 points aux visiteurs.

Une dĂ©faite cruelle pour le SCB, Ludovic Giuly va dĂ©cider d’agir en infligeant une amende d’une semaine au “responsable” de cet Ă©chec, KouyatĂ©, qui n’a pas su faire attention alors qu’il avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© avertis. Le sĂ©nĂ©galais n’est pas d’accord et le fait savoir, pour lui, il ne devait pas ĂȘtre exclus et il ne mĂ©rite donc pas cet acharnement.

.

La trĂȘve internationale a permis Ă  tous le monde de prendre l’air et de se concentrer sur le prochain match, un dĂ©placement Ă  Caen pour affronter une Ă©quipe qui semble ĂȘtre accessible mais qui n’a pas perdu un match depuis le dĂ©but de la saison.
Giuly test Taison en 10 dans un 4-4-2 en losange avec Geubbels et Mohamadou associĂ©s en attaque et ça ne va pas ĂȘtre un succĂšs. Les bastiais font une belle premiĂšre mi-temps mais ne trouvent pas le moyen de tromper Edouard Mendy, pire, les caennais vont ouvrir le score par Rodelin juste avant la mi-temps. Et ils ne se relĂšveront jamais de ce but, deuxiĂšme dĂ©faite d’affilĂ© pour le Sporting.

.

Il faut passer Ă  autre chose et vite renouer avec la victoire cĂŽtĂ© bastiais, et ça ne sera pas aisĂ© avec la rĂ©ception de Saint Etienne. Les deux Ă©quipes sont dans la mĂȘme situation 1 victoire, 1 nul et 3 dĂ©faites depuis le dĂ©but de la saison, malheur au vaincu.

Les stĂ©fanois alignent une trĂšs belle Ă©quipe, Ndombele, Saint Maximin, Diop, Ruffier mais surtout le duo d’attaque, Mertens qui a fait le bonheur du Napoli et de Manchester City et Ostrowski l’international espoir français (auteur de 54 buts en 44 sĂ©lections chez les diffĂ©rentes Ă©quipes nationales de jeunes).

CĂŽtĂ© Bastia, c’est un 4-3-3 dĂ©fensif, le retour de Cheikhou KouyatĂ© sur le terrain qui sera au cĂŽtĂ© d’Alberto David. En dĂ©fense, exit Mbae qui Ă©tait clairement le maillon faible de l’équipe sur les derniĂšres rencontre, il est remplacĂ© par Fofana, une moyenne d’ñge de 17 ans donc pour la charniĂšre du Sporting. En attaque Taison est replacĂ© Ă  gauche au dĂ©triment de Gehini qui revient d’une blessure et Sebas Moyano va donc vivre sa premiĂšre titularisation en Ligue 1.

.

Les bastiais tiennent bien face Ă  l’attaque de feu des verts, peu d’actions Ă  dĂ©nombrer lors de ce match. La rencontre va se dĂ©canter Ă  la 77Ăšme minute, comme un air de dĂ©jĂ  vu, KouyatĂ© va recevoir un deuxiĂšme carton jaune pour un tacle inutile ou il ne joue pas le ballon, c’est le deuxiĂšme rouge pour le joueur du Sporting en 5 rencontres. Et comme contre Metz les corses vont tenir et croire rĂ©cupĂ©rer un point de ce match mais les joueurs de l’ASSE vont marquer Ă  la 88Ăšme par LoĂŻs Diony et enfoncer le clou Ă  la 90Ăšme par Ostrowski. Mohamadou rĂ©duira le score dans la prolongation mais c’est trop tard pour espĂ©rer quoi que ce soit. DĂ©faite 2-1 Ă  l’Allianz Riviera pour le Sporting Club de Bastia contre l’AS Saint Etienne.

.
Le torchon brûle entre Kouyaté et Giuly.

Alors que l’on pensait que Taison allait donner du fil Ă  retordre Ă  Ludovic Giuly dans le vestiaire, c’est en faite avec KouyatĂ© que le ton va monter. En effet le joueur arrivĂ© de West Ham cet Ă©tĂ© ne semble pas s’adapter Ă  la Ligue 1 et a mis l’équipe dans des mauvaises situations lors de rencontres cruciales. L’entraĂźneur dĂ©cide de sĂ©vir et de donner une deuxiĂšme amende, plus lourde, de deux semaines de salaire au joueur sĂ©nĂ©galais. Une nouvelle fois Cheikhou n’accepte pas cette sanction et fait part de son mĂ©contentement Ă  ses collĂšgues de vestiaire et monte une “fronde” anti-Giuly. Heureusement pour l’entraĂźneur, cette action est bien vue du cĂŽtĂ© des groupes de supporter qui apportent leur soutien malgrĂ© la place de relĂ©gable du club avec 4 petits points glanĂ©s en 6 matchs.

Le coach bastiais aura donc fort à faire pour redresser la barre en championnat et redonner de la cohésion dans le vestiaire.

.

resultats début de saison

#116

On savait que c’était Objectif Maintien, tiens bon :sob:


#117

Ouch difficile tout ça, mais ce n’est que le dĂ©but de saison, accroche toi tu vas te maintenir :wink:


#118

trĂšs dur ce retour sois fort.


#119

La premiùre saison est toujours difficile, mais moi j’y crois au maintien!


#120

Merci pour vos messages ! Je vous promet pleins de rebondissements ! :wink:


#121

.

L’important c’est les 3 points.

Le Sporting Club de Bastia est loin d’ĂȘtre ridicule depuis son retour en Ligue 1, mais les corses ont beau ĂȘtre accrocheurs, pour le moment, ils n’arrivent pas Ă  concrĂ©tiser.
AprÚs son altercation avec Kouyaté, Giuly a décidé de mettre de cÎté le joueur quelques matchs qui évoluera avec la réserve du club malgré son salaire. Et la nouvelle est finalement bien prise dans le vestiaire, ça donnera la chance à des joueur comme Alberto David qui est au club depuis plusieurs années et qui a un bon capital sympathie.

Le manque de rĂ©alisme des bastiais va malheureusement perdurer lors du dĂ©placement au nouveau stade Raymond Kopa d’Angers. ils tiennent tout de mĂȘme le match nul 0-0, un bon point obtenu contre une Ă©quipe angevine qui a dominĂ© le match, deuxiĂšme clean-sheet de la saison pour Walter BenĂ­tez.

Les bastiais clĂŽturent ce mois de septembre avec la rĂ©ception du Toulouse FC, Bodiger et Sanogo vont retrouver leurs anciens coĂ©quipiers Ă  l’Allianz Riviera. Ludovic Giuly, dĂ©terminĂ© Ă  renouer avec la victoire plus d’un mois aprĂšs la rĂ©ception de Rennes, va disposer ses joueurs dans un 4-2-2-2 trĂšs offensif avec Mohamadou et Geubbels supplĂ©Ă©s par Gehini et Taison.

CÎté Hinschberger, on part sur un 4-4-2 plus à plat avec un duo offensif Delort-Saïd.

Il fait une chaleur surprenante alors que nous sommes dĂ©jĂ  en automne, 32°C ce dimanche aprĂšs midi Ă  Nice. L’horaire est idĂ©ale (15h) pour les supporters bastiais qui sont venus en masse, et ils vont ĂȘtre rĂ©compensĂ©s de leur fidĂ©litĂ© Ă  la 32Ăšme minute quand Willem Geubbels va servir Paul Mohamadou pour l’ouverture du score. Les corses vont continuer Ă  dominer leur sujet et rester solide dĂ©fensivement pour accrocher leur deuxiĂšme victoire de la saison, 3 points cruciaux qui leurs donnent de l’air au classement.

/

Un manque de continuité.

Le SCB enchaĂźne un deuxiĂšme match concĂ©cutif Ă  l’Allianz Riviera avec la rĂ©ception du LOSC, une Ă©quipe qui n’y arrive pas du tout cette annĂ©e, seulement 2 points pour eux depuis le dĂ©but de la saison. Ils ont pourtant de bons joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble, Sunzu, Malcuit, Xeka, Benzia, El Ghazi et Pepe.

losc début de saison

Giuly a dĂ©cidĂ©, assez logiquement, de renouveler sa composition de la victoire face au TFC mais cette fois-ci le verrou bastiais va sauter au bout de 34 minutes, une belle tĂȘte d’El Ghazi sur un corner du jeune Soares. A la pause les nordistes sont en tĂȘte 1-0 mais vont vite ĂȘtre rejoint Ă  la reprise, un penalty convertis par Taison. Les corses vont mĂȘme prendre l’avantage Ă  la 57Ăšme quand le brĂ©silien va trouver la tĂȘte de Gehini, le joueur formĂ© au club va tromper HĂ©lton Leite Ă  contre-pied.
On se dit alors que le technicien du Sporting a trouvĂ© la formule magique jusqu’à la 73Ăšme et une ouverture sublime d’El Ghazi pour PĂ©pĂ©, entrĂ© en jeu, qui Ă©galise pour le LOSC.
La fin de match va ĂȘtre une histoire de penalty, les lillois vont en obtenir un Ă  10 minutes du terme et Robson-Kanu ne va pas trembler. Et dans les tous derniers instants de la prolongation, c’est au tour de Taison d’avoir les chances d’égaliser avec un nouveau penalty, mais cette fois-ci c’est le portier brĂ©silien qui va s’imposĂ© dans ce duel auriverde. Le SCB s’incline Ă  domicile fasse Ă  un candidat direct au maintien.

Les corses vont ensuite se dĂ©placer dans le Languedoc-Roussillon pour affronter une Ă©quipe de Montpellier qui Ă©volue toujours au stade de la Mosson malgrĂ© les rumeurs de changement de stade lors du dĂ©cĂšs de Louis Nicollin il y a quelques annĂ©es. Un match Ă  l’extĂ©rieur contre une grosse Ă©quipe du championnat, qui joue actuellement la phase de groupe de l’Europa League, Giuly dĂ©cide donc de retourner Ă  un 4-3-3 dĂ©fensif avec le retour de KouyatĂ© qui avait Ă©tĂ© mis au placard suite Ă  ses deux cartons rouges en 5 matchs.

Et ce choix dĂ©fensif ne va pas du tout fonctionner, les hĂ©raultĂ©s vont trouver le chemin des filets bien trop facilement, trois fois en premiĂšre mi-temps, le match est pliĂ©. Giuly va logiquement faire des changements en deuxiĂšme pĂ©riode mais les montpelliĂ©rains vont gĂ©rer le match et finalement s’imposer 3 buts Ă  1. La contre-performance est collective mais on peut noter la mauvaise prestation de KouyatĂ© qui a encore reçu un carton jaune Ă  la 39Ăšme
 Les bastiais rechutent.